Spectacle

Le Dragon d’Or

Résumé

Comment une dent a-t-elle bien pu arriver dans le n° 6 (soupe thaï au poulet, lait de coco, gingembre) ? Comment cette dent peut-elle changer la vie de chaque locataire d’un immeuble ? Que se passe-t-il dans la minuscule cuisine du restaurant thaï-chinoisvietnamien Le Dragon d’Or ?
Ses occupants, cinq travailleurs migrants, y rencontrent bien des malheurs dans l’indifférence totale. Pourtant, ce qu’il s’y déroule est lié aux vies bien occidentales qui les entourent : des hôtesses de l’air fatiguées, un jeune couple attendant un enfant, un homme quitté par sa femme, un cadavre jeté d’un pont, sur fond de woks bouillants, d’alcool et de rage de dent. La cuisine du Dragon d’or est le centre d’un monde parfaitement inacceptable, le nôtre.
Cette pièce apporte avec elle les six milliers d’années d’histoire d’un continent lointain et des réflexions sur l’accueil réservé aux populations déracinées. Oeuvre chorale à l’architecture précise, elle nous amuse de notre monde occidental si absurde pour en révéler l’intolérable cruauté collatérale. La rage de dent comique deviendra la raison de la mort du cuisinier sans papiers et donc sans recours médical. La soeur qu’il était venu chercher sans succès dans cette ville était enfermée dans le même immeuble, à quelques mètres de sa cuisine. Personne ne sort indemne de l’antre du Dragon d’or.

Equipe

Texte: Roland Schimmelpfennig, © L’Arche Editeur
Traduction: Hélène Mauler et René Zahnd
Mise en scène: Robert Sandoz
Jeu: Samuel Churin, Joan Mompart, Anna Pieri, Chrisitan Scheidt, Brigitte Rosset
Lumière & régie générale: William Fournier
Costumes: Anne-Laure Futin
Musique et univers sonore: Olivier Gabus
Photos: Guillaume Perret
Graphisme: Cotreforme Sàrl
Administration: Nina Vog

Production: L’outil de la ressemblance
Coproduction: Théâtre Benno Besson, Yverdon-les-Bains (CH)

L’outil de la ressemblance est bénéficiaire d’un contrat de confiance avec les Villes de La Chaux-de-Fonds et de Neuchâtel ainsi que d’un partenariat avec le Canton de Neuchâtel. Le spectacle Le Dragon d’Or reçoit le soutien de Pro Helvetia – Fondation Suisse pour la culture, du Canton de Neuchâtel, de la Ville de Neuchâtel, de la Ville de La Chaux-de-Fonds, de la Ville d’Yverdon-les-Bains et de la Fondation Suisa.

La pièce « Le Dragon d’Or » de Roland Schimmelpfennig (traduction de Hélène Mauler et René Zahnd) est publiée et représentée par l’Arche, éditeur et agence théâtrale. www.arche-editeur.com

Dates de jeu

Dates à venir