Spectacle

Nous, les héros

Résumé

« Lorsqu’ils sortent de scène, dans la coulisse, les acteurs de la troupe commencent leur vie, recommencent leur vie, leur vraie vie. Ils sont à nouveau eux-mêmes, c’est ce qu’ils veulent croire.
Comme chaque soir, toutes ces dernières années, cela ne s’est pas très bien passé. Ils sont fatigués, épuisés, déçus de la vie qu’ils mènent et peut-être devraient-ils renoncer ou partir vers de plus grandes villes pour tenter, à nouveau, sans les autres, une nouvelle aventure. Carrière solitaire.
Mais nous fêtons un événement important, cette soirée est une soirée particulière. La fille aînée des patrons de la troupe se fiancera, dans les coulisses, avec le jeune premier de la fin de l’acte un. Elle l’épousera, ils seront chefs du théâtre, ils joueront le répertoire de la compagnie, contre tous les aléas de l’existence, les hôtels mal chauffés, le petit personnel agressif des salles des fêtes de province et l’indifférence narquoise du public et des enfants imbéciles. Demain, nous fuirons, mais ce soir encore, nous faisons semblant puisque nous ne savons rien faire d’autre. »
Jean-Luc Lagarce

L’auteur s’est inspiré du Journal de Frantz Kafka dont il reprend parfois des passages entiers. Il n’est donc pas étonnant que l’on trouve ici le questionnement sur la place qu’est la nôtre dans le monde si cher au second. Nous avons creusé cette question au travers des yeux des adolescents dans D’acier, d’un photographe dans Le combat ordinaire, sous l’angle des classes sociales avec le regard rieur d’Anouilh prochainement. Nous, les héros, nous permet de confronter les artistes à cette question, mais pas seulement. Ici, le politique, la famille, le carriériste, le rêveur sont renvoyés à cette question angoissante : comment s’intégrer à un monde en déliquescence? Le monde en crise nous laisse-t-il la place d’exister? Pouvons-nous le faire sans risques?

Equipe

Texte: Jean-Luc Lagarce / © Editions Les Solitaires Intempestifs
Mise en scène: Robert Sandoz
Jeu: David Casada, Fanny Duret, Olivier Gabus, Adrien Gygax, Anna Pieri, Thierry Romanens, Raymond Pouchon, Anne-Catherine Savoy, Christian Scheidt, en cours
Musique & univers sonore: Olivier Gabus
Lumière: Harold Weber
Scénographie & accessoires: Nicole Grédy
Costumes: Anne-Laure Futin
Administration: Nina Vogt

Production: L’outil de la ressemblance
Coproduction: TPR — Centre neuchâtelois des arts vivants, La Chaux-de-Fonds, La Plage des Six Pompes, La Chaux-de-Fonds

L’outil de la ressemblance est bénéficiaire d’un contrat de confiance avec les Villes de La Chaux-de-Fonds et de Neuchâtel ainsi que d’un partenariat avec le Canton de Neuchâtel. Ce spectacle reçoit le soutien de la Loterie Romande, de Pro Helvetia – Fondation Suisse pour la culture, du Canton de Neuchâtel, de la Ville de Neuchâtel, de la Ville de La Chaux-de-Fonds, de la Fondation culturelle de la BCN, la Fondation du Casino de Neuchâtel, la SIS et le soutien du Fonds d’encouragement à l’emploi des intermittents genevois (FEEIG)

Dates de jeu

Dates à venir

Dates passées

  • Du 18 au 21 avril 2018
    TPR / La Chaux-de-Fonds / CH

Autour du spectacle