Spectacle

Tenue correcte exigée

Résumé

En tant que présidente de la section neuchâteloise de «Le Point de Croix-Bleue», institution oeuvrant pour la modération et la bienséance dans la mode masculine, Marie-Agnès de Pourtalès ne pouvait laisser passer l’exposition Silhouette masculine dans sa région sans intervenir. Selon elle, bien que peu de gens semble s’en soucier, trop d’extravagance dans la mode masculine peut en effet avoir des répercussions catastrophiques, aussi bien sur le plan personnel, sociétal ou politique, au niveau national et même international. Marie-Agnès est absolument convaincue par cette théorie et n’hésite pas à puiser allègrement dans ses archives – toutes brodées au fil d’or dans la tour du château de Valangin, sur des indiennes de Neuchâtel – pour dégoter des exemples concrets des malheurs survenus au fil des siècles aux messieurs s’étant vêtus sans modération. C’est que «Le Point de Croix-Bleue» existe depuis le XIVe, ce siècle marqué par de nombreuses calamités: peste, guerre de cent ans et surtout apparition du mot « mode ».

Equipe

Mise en Scène & écriture: Robert Sandoz
Jeu (en alternance): Mylène Jeanneret, Johanne Kneubühler
Assistante à la mise en scène: Fanny Wobmann
Technique: Gaspard Matile
Scénographie, accessoires et costumes: Anne-Laure Futin
Photos Guillaume: Perret
Administration: Nina Vogt

Production: L’outil de la ressemblance
Coproduction: 12 musées de l’Arc Jurassien

Dates à venir

Version spectacle

  • 28 avril 2016
    Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel
  • 21 mai 2016
    Château et Musée de Valangin
  • 22 mai 2016
    Musée régional du Val-de-Travers, Fleurier
  • 2 juin 2016
    Musée suisse de la mode à Yverdon
  • 9 juin 2016
    Château et Musée de Valangin
  • 23 octobre 2016
    Château et Musée de Valangin
  • 29 octobre 2016
    Moulins souterrains du Col-des-Roches, Le Locle
  • 19 novembre 2016
    Musée paysan et artisanal de La Chaux-de-Fonds
  • 23 novembre 2016
    Musée régional de La Sagne
  • 24 novembre 2016
    Musée suisse de la mode à Yverdon
  • 27 novembre 2016
    Fondation de l’Hôtel-de-Ville du Landeron

Version vernissage

  • 9 mars 2016
    Bibliothèque publique et universitaire Neuchâtel
  • 11 mars 2016
    Musée de la Béroche et environs
  • 16 mars 2016
    Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel
  • 18 mars 2016
    Musée paysan et artisanal de La Chaux-de-Fonds
  • 8 avril 2016
    Fondation de l’Hôtel-de-Ville du Landeron
  • 16 avril 2016
    Musée régional de La Sagne
  • 22 avril 2016
    Château et Musée de Valangin
  • 30 avril 2016
    Moulins souterrains du Col-des-Roches, Le Locle
  • 1 mai 2016
    Mines d’asphaltes de La Presta, Travers
  • 1 mai 2016
    Musée régional du Val-de-Travers, Fleurier
  • 26 mai 2016
    Musée suisse de la mode à Yverdon

Spectacle

Marathon

Résumé

A l’époque du zapping, la durée du couple n’est plus vraiment de mise ou alors elle se vit comme une performance. Il y a ceux qui cherchent à établir des records et s’embrassent pendant des heures – 58 h aux dernières nouvelles pour ce couple de Thaïlandais – d’autres qui dansent jusqu’à s’écrouler comme dans le film On achève bien les chevaux ou d’autres encore qui se marient après 60 ans de vie commune et plusieurs enfants à l’âge de 91 et 103 ans comme ce charmant couple anglais. Et puis, il y a ceux qui associent la vie de couple à un marathon comme s’ils couraient 42, puis 76 puis 168 kilomètres, puis… etc. Un cheminement sportif qui se ferait grâce à un entraînement quotidien à l’amour. Avec ce Marathon paradoxal de quarante-cinq minutes, la Cie de L’outil de la ressemblance se questionne : pour que l’amour dure, faut-il faire des efforts ? Avoir des points de ravitaillement ? Boire de l’Ovomaltine ? ou alors faut-il s’aimer sans rien attendre, tout simplement.

Equipe

Ecriture & mise en scène: Robert Sandoz
Jeu: Laurent Baier, Robert Sandoz
Assistanat à la mise en scène: Fanny Wobmann
Regard extérieur: Adrien Gygax
Technique: Noémie Pfiffner
Scénographie, accessoires & costumes: Anne-Laure Futin
Chorégraphie: Michele Orfeo
Administration: Nina Vogt

Production: L’outil de la ressemblance
Coproduction: Midi, Théâtre!

Dates de jeu

Dates à venir

A l’automne 2016, nous tournerons également à Neuchâtel, Môtier et au Locle! Dates à venir!!!

 

Spectacle

Le Bal des voleurs

Résumé

Un été à Vichy, ville thermale. Peterbono, Hector et Gaspard, trois pieds nickelés, pickpockets de profession, multiplient les mises en scène pour dévaliser les curistes fortunés et séduire les jeunes filles étreintes par l’ennui. Pris au jeu de leurs travestissements, ils se retrouvent invités dans la richissime demeure de Lady Hurf et de ses nièces. Le soir du bal des voleurs, l’ultime cambriolage se prépare, quand soudain…

Tout est théâtre chez Anouilh, comme si c’était cela la vie, ou plutôt, comme si la vie n’était soutenable que rêvée. Pour reprendre les mots de Lady Hurf, « ne pas s’apercevoir de la comédie, et la jouer avec toute sa jeunesse ». Ceux qui n’ont pas appris à croire ne seront pas invités à la table du bonheur.

Par la grâce et la finesse de son humour, et parfois de sa cocasserie, Jean Anouilh nous convie au bal des voleurs, à jouer le jeu de la comédie humaine qui se déroule à nos pieds. On rira donc, mais parfois nos pensées galoperont et nous susurrerons à l’oreille de notre voisin : « Vous souvenez-vous.. ? »
Et on repensera à ces moments parfaits dont une certaine musique accompagne à jamais le souvenir.

Freud pensait que le théâtre et le rêve ont la même origine : la nécessité psychologique de s’oublier et d’oublier. Jean Anouilh le démontre de manière magistrale dans cette « pièce rose » où la « mélodie du bonheur » n’est là que pour mieux recouvrir l’ennui, la bêtise, l’amertume et la mort. Un baume thérapeutique adoucissant la vie. Et cela fait du bien…

Equipe

Texte: Jean Anouilh
Mise en scène: Robert Sandoz
Jeu: David Casada, Laurent Deshusses, Marie Druc, Olivier Gabus, Adrien Gygax/Thomas Matalou (en alternance), Éloi Henriod, Johanne Kneubühler, Joan Mompart, Anne-Catherine Savoy, en cours
Assistante à la mise en scène: Fanny Wobmann
Musique & univers sonore: Olivier Gabus
Lumière en cours
Scénographie & accessoires: Nicole Grédy
Costumes: Anne-Laure Futin
Masques, perruques et maquillage: Judith Dubois
Photographies: Guillaume Perret
Administration: Nina Vogt (L’outil de la ressemblance), David Junod (Théâtre de Carouge)

Production: L’outil de la ressemblance, Théâtre de Carouge – Atelier de Genève
Coproduction: Théâtre Kléber-Méleau

Dates de jeu

Dates à venir